Constat au cours du Dispositif d’Accompagnement Local du Centre Social de Basseau

Sur sa demande20160712_155154 le centre social de Basseau a bénéficié d’ un accompagnement local (DLA) afin de renforcer sa gouvernance. Dans ce cadre-là, les bénévoles, les habitants mobilisés ont pu exprimer leur volonté de valoriser leur engagement et de décliner les actions de solidarité, d’entraide au moment même où leur épicerie sociale subissait des dégradations.

Les usagers et bénévoles restent indignés : “Je suis remonté, je suis dégoûté, j’ai une rage folle. On en a marre, je veux crier mon ras-le-bol” ou encore “Derrière l’agression de l’épicerie sociale, je me sens personnellement agressé. C’est nous, en tant que personnes, qu’on dégrade. Une famille nous prête le local pour l’épicerie, et il subit ces dégradations”

Devant ce délit, ils aimeraient comprendre l’incompréhensible. En fait, les usagers ont besoin de ce service solidaire, des familles sont en grande difficulté et justement, ont besoin de cette aide alimentaire pour subsister. Les témoignages restent forts et derrière ne se cache pas la peur de l’amalgame. Il faut savoir que l’épicerie concerne 120 familles soit 450 personnes du quartier. Elle permet aux personnes de sortir du sentiment d’enfermement dans laquelle leur situation économique les pousse. L’accueil chaleureux qu’il rencontre dès la première fois où ils viennent, leur permet de dépasser certaines craintes et apprécient le sourire et la convivialité : “A l’épicerie, je suis chez moi, je peux rigoler” Il faut reconnaître que ce sont une quinzaine de bénévoles qui œuvrent 2 jours par semaine afin que ce lieu puisse apporter un maximum aux usagers en situation de précarité. il s’agit là d’un fort engagement, une grande générosité de leur part même si parfois ils ont le sentiment d’être abandonné, de subir l’appauvrissement des services dans leur quartier. Seulement ils privilégient l’espoir, restent convaincu de la nécessité de leur engagement dans la solidarité, ils se battent et ne baissent pas les bras devant les grandes difficultés qu’ils viennent de rencontrer. L’épicerie sociale est déplacée et reste ouverte aux bénéficiaires grâce à la solidarité du propriétaire qui leur laisse l’usage d’un nouveau local !20160712_155229

Après avoir listé les points négatifs sur lesquels l’accent doit être porter à l’avenir et aussi afin de donner une meilleure image du quartier, du centre, un bien vivre ensemble dans le quartier, il est convenu qu’un Conseil d’Administration du centre social doit être renforcé avec une participation active des habitants.

Des pistes, des  projets et surtout une meilleure communication entre les acteurs et les partenaires semblent être l’issue de ce qui conduira le quartier vers ce qu’il attend, comme le respect, la dignité et la sécurité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal